Wechat : comment expliquer son succès?

Il n’est pas étonnant de dire que les GAFAM dominent l’Europe et l’Amérique. Malgré leur importance et leur domination, ils éprouvent de difficulté à pénétrer la Chine et le marché asiatique. Grâce à son influence, Wechat a pu réserver sa place dans tous les quatre coins du monde. Plus de détails.

WeChat expliqué par kabirou Mbodje : quel contenu ?

Avec un taux de pénétration du marché chinois de 92 %, les clés de la croissance de WeChat résident dans son développement international. Elle peut accroître la valeur d’usager existant en mettant en place des services à destination des touristes chinois ou de sa diaspora. Elle peut également augmenter le nombre d’utilisateurs en allant confronter son modèle à des géants déjà établis sur leurs continents. À noter qu’elle a accès à de nouveaux territoires comme l’Asie du Sud-est.

En parallèle : Cabinet d'expertise comptable : quels sont les services qu'il propose ?

Augmentation des messageries : que faut-il retenir ?

Outre la discussion instantanée, l’application inclut le partage de photos et de message vocaux. Le nombre des adhérents ne cesse d’augmenter d’année en année, que ce soient des utilisateurs privés ou de grandes marques. Ceux-ci ont su saisir l’opportunité présentée par WeChat pour démarrer désormais leurs campagnes marketing via le réseau social. 

WeChat est ainsi devenu plus qu’une application mobile. Elle est alors considérée comme une plateforme sociable d’échange et de e-commerce qui touche tous les secteurs.

A lire également : Comment le statut d'auto-entrepreneur peut propulser votre entreprise ?

Pivot stratégique réussi : que savoir ?

En 2010, Tencent est installé au cœur des foyers chinois via sa plateforme QQ Messenger qui domine le marché chinois du social. Grâce à un concours d’innovation interne, le directeur de la recherche de QQ Mobile et futur fondateur de WeChat remporte la compétition. Après quelques mois de développement, la base d’utilisateurs de QQ a été connectée à WeChat qui naît ainsi le 21 janvier 2011.